Une étude réalisée pour évaluer la qualité des collyres au timolol vendus à Kinshasa, en RDC, a prouvé que les collyres des fabricants congolais et indiens vendus à Kinshasa sont de qualité inférieure. Cette situation peut refléter les déficiences des fabricants et des autorités locales chargées de la réglementation du contrôle de la qualité et de la vente des produits pharmaceutiques.
Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34325924/

Cela peut vous interesser