Mises à jour de la littérature par Be-cause Health & QUAMED

Références :

Faiva et al. Le manque d’approvisionnement en médicaments au Nigeria pendant la COVID-19 : efforts et défis J of Pharm Policy and Pract (2021) 14:17

Uwizeyimana et al. La situation de l’approvisionnement en médicaments au Rwanda pendant la COVID-19 : problèmes, efforts et défis J de Pharm Policy and Pract (2021) 14:12

Cher ami,

Un approvisionnement adéquat en produits de santé est essentiel pour un système de santé solide, capable de garantir l’accès aux médicaments et aux traitements essentiels ; mais la pandémie de COVID-19 a entraîné des perturbations massives dans les chaînes d’approvisionnement mondiales. Le Journal of Pharmaceutical Policy Practices a récemment publié deux articles qui examinent les défis liés à COVID dans l’approvisionnement pharmaceutique, respectivement au Nigeria et au Rwanda.

Selon Faiva et ses collègues, environ 70 % de l’approvisionnement en médicaments au Nigeria est importé, ce qui crée une énorme disparité entre l’offre et la demande, en particulier à une époque comme celle de COVID-19. Et selon Uwizeymana et ses collègues, le secteur pharmaceutique rwandais dépend lui aussi fortement des importations. Au Nigeria, la pénurie de médicaments pendant la période de pandémie COVID-19 est due à « plusieurs facteurs cumulés, principalement en raison du verrouillage mondial, de la diminution de la fabrication, des affaires réglementaires non traitées, du mauvais accès de la population aux ressources, du manque de stocks tampons, de l’instabilité de la sécurité et du mauvais financement du système de santé ». Au Rwanda, les principales raisons étaient « l’importation limitée de marchandises en provenance de l’étranger et la pratique d’achat panique des clients et de certaines institutions lors de la réponse à la pandémie ».

Les conclusions parallèles de ces deux groupes semblent indiquer que, même (et plus) dans le cadre de la COVID19 , il est nécessaire de sécuriser et de renforcer les systèmes nationaux d’achat et d’approvisionnement sous tous leurs aspects, par exemple la planification et le suivi, le financement, la réglementation de la sécurité, de l’efficacité et de la qualité, le contrôle des prix, le canal de distribution, etc. Il est également suggéré d’investir davantage dans la production locale afin de parvenir à l’autosuffisance. Toutefois, ces plans à long terme pourraient être mieux encadrés dans une collaboration régionale (c’est-à-dire une production « régionale » plutôt que « locale ») et dans un redressement réglementaire.

Ce sont des lectures intéressantes pour ceux qui veulent mieux comprendre l’impact de la pandémie sur les systèmes pharmaceutiques. Elles peuvent également être utilisées comme références pour plaider en faveur d’un accroissement des ressources et du soutien aux systèmes pharmaceutiques dans les PFR-PRI.

Pour accéder aux articles référencés, veuillez vous rendre sur
https://rdcu.be/cfoBj et https://rdcu.be/cfoBp

Bonne lecture,

Raffaella

Cela peut vous interesser