En 2019, un rapport du ministère irakien de la Santé (MOH) a révélé qu’environ 60 à 70 % des médicaments du secteur privé n’entrent pas dans le pays par des processus officiels (ils ne sont ni enregistrés ni soumis à des tests de qualité) – un problème qui a surgi en Irak après 2003, lorsque l’importation de médicaments dans le secteur privé a été décentralisée.

Les médicaments de qualité inférieure et falsifiés ont un impact sur le monde entier, en particulier sur les pays à revenu faible ou intermédiaire. Le problème est apparu en Irak en 2003, surtout après la décentralisation de l’importation des médicaments dans le secteur privé.

Pour en savoir plus : https://www.uppsalareports.org/articles/substandard-and-falsified-medications-in-iraq-s-private-sector/

Cela peut vous interesser