Bisulfate de quinine falsifié circulant en Ouganda et sulfate de quinine falsifié circulant en République centrafricaine et au Tchad

Cette alerte concerne quatre produits confirmés falsifiés : du sulfate de quinine circulant en République centrafricaine et au Tchad, et du bisulfate de quinine circulant en Ouganda. Il s’agit de la deuxième alerte publiée par l’OMS sur un même numéro de lot de bisulfate de quinine falsifié circulant dans la Région africaine. Veuillez consulter la précédente Alerte produit médical N°2/2017 de l’OMS publiée le 27 juillet 2017. Le bisulfate de quinine et le sulfate de quinine figurent sur la liste modèle de l’OMS des médicaments essentiels pour la prise en charge du paludisme grave. La présente alerte fournit des informations détaillées sur quatre produits falsifiés distincts, découverts à différents moments et à différents endroits au cours de l’année écoulée. Cette récurrence montre qu’une vigilance accrue doit être exercée en Afrique centrale et orientale à l’égard de ces produits qui présentent des caractéristiques et des modes de distribution communs.

1. Sulfate de quinine BP 300 mg identifié en République centrafricaine

L’OMS a été informée par une organisation non gouvernementale (ONG) que ce sulfate de quinine falsifié avait été découvert parmi des patients en République centrafricaine. À ce stade, aucune analyse n’a encore été réalisée. Des informations détaillées sur ce produit sont présentées dans le Tableau 1 ci-dessous.

Tableau 1 : Informations sur le sulfate de quinine falsifié BP 300 mg, objet de l’Alerte produit médical N°10/2019 de l’OMS

Télécharger

Cela peut vous interesser